+41 26 666 15 13

Ce que j’ai reçu… je te le donne !

« Il y a dans le cœur de chaque homme un vide… »

 

C’est en Valais, à Trogne, petit village escarpé dans le Val d’Hérens, que je vois le jour.

Une famille unie, des parents qui s’aiment… je suis née sous une bonne étoile ! Extravertie de nature,  je suis vive et gaie, j’aime les gens, ceux de ma famille, ceux de mon village… Voilà pour le côté pile. Le côté face est un lieu d’extrême solitude : je suis terrifiée par la mort. « Où passerai-je mon éternité ? » Dieu, j’y crois, de manière absolue. Mais pourquoi tant de silence et de distance ? Cela m’est totalement incompréhensible. J’aspire à vivre «plus» avec mon Créateur et, simultanément, j’en ai peur.

Très jeune, je quitte la maison et vis bien des difficultés ; je fais de mauvais choix et de multiples erreurs… côté face. Côté pile : je découvre avec enthousiasme de nouveaux horizons, de nouvelles manières de penser, d’autres cultures et religions au travers de mes voyages, de mes rencontres, de mes lectures…

Pourtant, le désenchantement est rapidement au rendez-vous. Toutes ces philosophies, religions, la mienne incluse, sont certes intéressantes mais totalement contradictoires. De plus, en ce qui me concerne, aucune de ces façons de penser ne m’aide à changer réellement dans ma manière d’être au quotidien : je reste la même !

Déclic

J’ai presque 33 ans lorsque je croise sur mon chemin des personnes dont il émane ce « plus » auquel j’avais tant aspiré enfant. Ce contact ranime les braises dans mon âme… Cet automne-là, mon existence va être bouleversée à jamais.

En effet, une nuit de novembre, dans un moment de grande détresse en lien avec des difficultés conjugales, je me mets… à écrire à Dieu. Je Lui demande si oui ou non Il existe, et si oui, alors que cela éclaire ma vie et que je sache enfin QUI Il est !

D’une manière forte et totalement inattendue, il y a une réponse à mon cri moins de 48 heures plus tard. Alors que je suis assise parmi de nombreuses autres personnes pour venir écouter un homme nous parler de sa foi, l’orateur mentionne le nom de Jésus, et soudain, là, je Le vois. Face à cette vision de Jésus, je comprends qu’Il m’aime et, instantanément, une pensée flash me traverse tout entière et me submerge : « Mais alors, Jésus, c’est La Vérité, c’est vraiment vrai !!! C’est Lui qui est Dieu et personne d’autre ! »

Il est vrai qu’avec le temps, j’avais progressivement abandonné les croyances liées à mon éducation religieuse, mais sans jamais toutefois vraiment remettre en doute l’existence du Créateur. Jusque-là, savoir qui était Dieu et quel contact était possible avec Lui… demeuraient mes lancinantes questions.

Au travers de cette expérience, poignante, ce regard de Jésus posé sur moi, je tourne spontanément mon cœur vers Lui, car je comprends que c’est Lui qui est Dieu et qu’Il est vivant !!! C’est ainsi que j’entre enfin en relation avec le Tout Autre qui s’est approché en Jésus-Christ. Dieu n’est plus ni silencieux ni lointain.

Aujourd’hui

Désormais, je découvre la Bible comme une sorte de grande lettre qui m’est adressée personnellement, et je la lis avec foi et intérêt parce que j’aime Celui qui l’a inspirée. Quelle libération lorsque les écailles me sont tombées des yeux! Dans l’un des évangiles, il est écrit:

« Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, pour que tous ceux qui mettent leur confiance en lui échappent à la perdition et aient la vie éternelle. »*

J’ai toujours été consciente d’une séparation entre Dieu et moi, tout comme j’étais au clair avec mes manques et mes faiblesses… Que ce soit pour mon avenir dans l’Au-delà, ou pour la transformation de mon cœur aujourd’hui… je comptais sur mes propres forces qui n’ont jamais été suffisantes. En investissant tout mon être en des choses éphémères, je n’avais pas réussi à combler mon vide intérieur ni à assouvir ma vraie soif. J’ignorais qu’il suffisait de placer ma confiance en Jésus pour trouver une issue à mes impasses. En accueillant le cadeau qu’Il m’offre sur la croix, je suis pardonnée de toutes mes fautes, de tout ce qui est biaisé en moi, et cela ouvre une relation avec mon Créateur. Ma vie en est enfin transformée et éclairée d’une manière toute concrète, elle a un but et de la saveur, et mon bonheur ne dépend plus de mes circonstances, mais d’une Présence.

Le sentiment d’être divisée, à l’intérieur de moi, a disparu. Les deux côtés de mon être, pile et face, se sont totalement harmonisés, car la lumière du Christ m’illumine de toutes parts. Il a touché mon cœur pour le faire vivre !

Blaise Pascal, célèbre physicien et philosophe français, le formule joliment :

« Il y a dans le cœur de chaque homme un vide en forme de Dieu,

et nul autre que Lui ne peut le combler. »

Parce qu’Il nous aime infiniment, au-delà de ce que nous pouvons comprendre ou imaginer, Dieu invite chaque être humain à une Rencontre avec Lui !

Comment vivre LA Rencontre ?

A l’instar d’un des deux malfaiteurs cloués sur une croix à côté de Jésus**, il suffit d’une prise de conscience, totalement honnête, de ce que je suis sans Dieu… et me tourner vers Lui avec confiance.

Ainsi, la balle est dans mon camp… Que vais-je en faire ?

Contact : Nicole V.-Quinodoz –  nicole.on.the.camino@gmail.com – Tél. : 0041.79.278.12.77  *Evangile de St. Jean, chapitre 3, verset 16      **Evangile de St. Luc, chapitre 23, verset 40

Sorry, the comment form is closed at this time.