+41 26 666 15 13

Pierre, pêcheur d’hommes

Mar 28, 2017 pour avancer

Résumé du manuel

PIERRE, PÊCHEUR D’HOMMES

Les Actes des Apôtres I

La promesse de Jésus se réalise : de pêcheur sur le lac de Galilée, Pierre, un être impulsif et fragile, devient à la suite de son Maître «pêcheur d’hommes» ! L’Eglise se construit en effet sous ses yeux et sous les nôtres.

Dans cette première partie des Actes, vous découvrirez de nombreuses autres vies complètement transformées par l’Esprit de Christ.

 

Extraits du manuel

Prière

Seigneur, nous nous réjouissons de pouvoir étudier ce livre ensemble. Ouvre nos cœurs et nos oreilles pour que nous puissions toujours mieux te connaître. Au nom de Jésus, amen.

Les derniers moments avec le Maître 

Lisons Actes 1.1-11.

Avant de quitter la terre, Jésus a passé 40 jours avec les siens pour fortifier leur foi et les rassurer.

Dans ce premier chapitre, nous assistons à un moment unique, passionnant : la conversation, qui nous est conservée, entre Jésus et ses amis, entre le Ressuscité et ses disciples !

1 Quel était leur sujet de discussion ? Actes 1.1-3

Le royaume du Roi des rois ! Ce thème a traversé l’Evangile. Jésus est venu pour que les hommes sur la terre découvrent une autre manière de vivre. Il a enseigné le mystère de cet endroit parfait où règnent la justice, la paix, l’amour, la lumière, la droiture. Ce royaume doit nous faire envie, être source d’espérance, comme nous l’exprimons en priant «Notre Père qui es aux cieux que ton règne vienne» et être force motivante pour chacune de nos journées, si nous souhaitons «Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.»

  • Ce roi a fait peur à Hérode (Matthieu 2.2-3 et 13)
  • Ce roi a fait rêver ceux qui souffraient de la présence des Romains (Luc 24.17-21)
  • Ce roi a été méprisé au moment de la crucifixion (Marc 15. 2, 9, et 17)

Les dimensions, la grandeur et la beauté de ce royaume n’étaient pas vraiment perçues par les disciples qui n’en avaient, comme nous, capté que les contours.

Le Seigneur avait commencé à parler de ces choses avec eux au début de son ministère (Marc 4.11). Avec patience et grâce, malgré le rejet de son amour offert à la croix par la majorité des gens de son temps, Jésus termine son parcours près des siens en leur transmettant encore quelques perles de ce qui sera établi un jour pour tous ceux qui croiront en lui.

Actes 1.6 témoigne bien de leur question et de leur curiosité. Le temps défini par Dieu pour établir ce royaume sans frontières n’a pas de date connue des hommes, même aujourd’hui. Mais Jésus donne une promesse à ses disciples.

2 Pourquoi Jésus enseigne-t-il de cette façon ? Actes 1.7-8. Voyez aussi Jean 14.29.

3  En attendant la réalisation des paroles de leur Maître, les disciples devaient rester à Jérusalem et attendre.

Comment illustrer, pour nous aujourd’hui, l’importance de ces deux verbes ? Matthieu 24.44 et Jean 15.4-5  peuvent donner des éléments de réponse :

L’Ascension

Après avoir parlé, mangé et partagé des semaines extraordinaires avec ses disciples, Jésus, qui leur avait ouvert l’intelligence et le cœur, va être séparé d’eux.

Ce point charnière n’est pas une coupure, pas un deuil, mais une étape du plan de Dieu qui marque le triomphe de Christ, après la croix. Tout est accompli et Jésus, le Vainqueur, retourne dans la gloire.  Lisons Hébreux 1.3.

Le Fils de Dieu, vivant, ressuscité, s’est élevé dans les airs pour rejoindre son Père, mais il reste présent, pour toujours, dans le cœur des croyants. Lisons ce mystère décrit par Paul dans l’épître aux Colossiens 1.27.

Les amis de Jésus, en plus d’être disciples, deviennent apôtres (ou envoyés du Christ), ministres de l’Evangile.

4 Pourquoi était-il tellement important que Jésus se soit montré aux apôtres et leur ait donné des preuves convaincantes qu’il était vivant ?

Personne ne devait mettre en doute la réalité de la résurrection de Jésus-Christ.

Cette puissance de vie est à la base de notre foi, de la construction de l’Eglise. Nous ne croyons pas en un chef spirituel mort qui nous a laissé de bons conseils, mais en un Seigneur agissant avec puissance.

Il est capable de pardonner toutes nos fautes, il en a payé le prix sur la croix.

Il peut nous garder, nous fortifier dans chacune de nos journées, connaissant notre fragilité au milieu de ce monde violent.

Il nous promet une place dans le ciel qu’il nous prépare d’ailleurs lui-même ! Il est source de notre espérance.

Jésus, le Sauveur vivant devait partir au ciel pour que nous puissions recevoir le Saint-Esprit et comprendre la grandeur de sa Victoire sur la mort.

Le Saint-Esprit, personne divine, a accompagné Jésus tout au long de son ministère sur terre et c’est le même Esprit qui vient accompagner tous les croyants, afin de les rendre capables de poursuivre la mission de Jésus avec assurance, dans la confiance et l’espérance.